Quand j’étais enfant: Les origines

Je suis Toujours étonné en voyant le nombre d’entrée de mon blog que depuis ce billet, je reçois des visites via les moteur de recherche avec la recherche « Quand j’étais enfant » avec les variantes j’etais sans accent, les quand j’étais un enfant ou une enfant (ouf, je n’ai pas eu « quand j’était un enfant » parmi les 15 variantes orthographiques) .

Quand nous étions des enfants, la vie semblait plus simple… Nous nous imaginions qu’un avenir formidables et heureux nous attendrez, et avec les années et les désillusions…  il ne reste plus qu’un lointain souvenir d’un bonheur passé à jamais révolu.  L’envie d’y retourner nous fait oublier qu’à l’époque, nous voulions grandir pour vivre une autre vie d’adulte loin des contrainte et des ordres à obéir.

C’est au XX siècle, avec le développement de la psychanalyse, que les questions sur les fondation de l’identité durant l’enfance se sont répandues.  On peut d’un point de vu littéraire pensé à « La gloire de mon père »  de Pagnol qui est un bel exemple de la place que l’on accorde à l’enfance. On peut aussi pensé au théories du développement de l’enfant de Piaget. Mais dans le fond, d’ou viens cette phrase: Quand j’était un enfant …

Quand j’étais un enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. En devenant homme, j’ai éliminé tout ce qu’il y avait de puéril (en moi). Cet extrait de la première lettre au corinthiens (chapitre 13, verset 11, traduction des chanoines de Maredsous, phote d’orthographe de ma création) semble être l’origine de cette phrase, que nous dit elle? Simplement, qu’il y a le temps de l’enfance, et qu’il faut l’accepter… il est normal, et ces pensez et raisonnement sont normal… Les choses qui rendent l’enfant heureux sont merveilleuse, les petits malheurs qui leur induisent un tel chagrin, ne doivent pas être négligé… mais toi qui recherche « Quand j’étais un enfant » à toi, il dit, il est fini ce temps et il faut grandir, ne pas rejeter ce que tu étais, mais deviens ce que tu doit devenir, et soit responsable de toi même. Tu es responsable de ta vie, et tu est le plus grand acteur de ton bonheur ou de ton malheur.

A part ça, à toi qui recherche un peu nostalgique « quand j’étais un enfant » … Je te souhaite bon courage pour être heureux dans la vie.

Publicités
Cet article a été publié dans Y'en a sous l'béré!. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Quand j’étais enfant: Les origines

  1. anneso dit :

    je suis toujours heureuse de lire tes commentaires sur ton blog. ça nous fait un peu plus réfléchir sur notre vie et les réalités. biz grand frère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s