L’éducation sexuelle dans les écoles

On souhaite partout sur terre réduire la prévalance des maladies sexuellement transmissibles (MST). Pour cela dans toutes les écoles il y a des cours d’éducation sexuelle, alors je fait un petit retour sur le contenue de certaines séances que j’avais eu à l’époque du lycée.

Hygiène et fellation:

-Ne jamais se brosser les dents avant de faire une fellation, car le brossage des dents provoque des saignement de dents, et ainsi permettre la transmission du virus du SIDA.

-Ne pas avaler en cas d’ulcère, encore une fois pour éviter la transmission du virus du SIDA.

Changement de partenaire: 

– Ne pas oublier de désinfecter les accessoires, les godmichets doivent être désinfectés avec une solution d’eau javellisée, alors que les accessoires en cuir comme les fouets doivent être désinfecté avec de l’alcool 70% , en effet la Javel risque de les endommager….

Je ne réalise maintenant que tout cela est un peu déplacer, presque une incitation à certaines pratiques qui ne sont pas forcement les plus habituelles à la base…. Quand on lis sur le net des histoire « banale » ou des jeunes filles pratique des fellations dans les toilette de leur collège, on peut quand même ce demander si cette éducation sexuelle a été faite dans le bon sens.

Qu’en est-il des écoles privé, sensées être catholique? Ma soeur était en école privé en même temps que moi en école publique. De ce coté, dire au filles « coucher avant le mariage, c’est pas bien » et expliquer au garçon comment mettre un Tampax, c’est pas beaucoup plus utile…

Est ce que se mettre entièrement sous la protection de la contraception est une bonne idée pour réduire les grossesses chez les adolescentes? A priori ça semble intelligent, mais savez vous que la majorité des adolescentes à avorter, utiliser un moyen contraceptif? et oui, ça n’est pas fiable à 100% . Simple calcul, les « bon » moyen contraceptif sont efficace à 99%, bref réduise 100 fois le nombre de grossesse,  si on considère que depuis cette environnement  culturel, le nombre d’ado ayant des rapport a été multiplié par plus de 1 000, alors il est normal que le nombre de grossesse non désiré et était multiplié par plus de 10 … Bon si quellequ’un a les chiffres exacts, il pourra facilité les calcul…

Le dernier gros scandale en date est certainement la politique de planification familiale au début des années 2000, ou chaque jeune fille à 13 ou 14 ans avais reçu une invitation au planning familiale  et des information sur la contraception. Ces jeunes filles l’on prise comme « Vous avez l’âge qu’il faut pour coucher » et il s’en est suivit à très cour termes des grossesses chez les adolescentes,  et bon nombre d’avortement.

En ce moment une loi contenant entre autre l’éducation sexuelle, favoriser l’accès à la contraception et la lutte contre les MST est en passe de passer aux Philippines, ce pays ayant une prévalence notoirement plus faible que les pays de la région, un faible taux d’avortement… Pour quelle raison? Juste un pays catholique, ou les jeunes n’ont pas la vie débraillée des jeunes occidentaux…. Devrait on se remettre en question?

Publicités
Cet article a été publié dans Santé et bien-être. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’éducation sexuelle dans les écoles

  1. anneso dit :

    où va-t-on?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s