Eul parlache dech’Nord.

Vous savez que vous êtes du Nord :

  • Parce que vous avez au moins une fois déjà comblé un tchot creux à la chicorée à 6h du matin et 6 h du soir aussi.
  • Petit, vous aviez des crayons de bois et non pas des crayons à papier.
  • Vous comprenez le mot babache (et tant pis pour les babaches autour qui comprennent pas. Ceux qui ne comprènente point ils viennent au monde, ou il n’y sont plus. )
  • En voiture on vous dit « remonte le carreau », vous savez quoi faire !
  • La ducasse n’est pas pour vous uniquement une bière.
  • Prononcer le « t » à la fin du mot vingt ne vous paraît pas bizarre, et vous croyez qu’il n’y a qu’à Bordeaux qu’on ne le prononce pas !
  • S’il ne pleut pas c’est qu’il fait beau ! (c’est l’héritage de votre culture normande) et s’il pleut, c’est qu’il vient de faire beau ou qu’il va faire beau, vous en profitez alors pour aller à caracoles.
  • Vous savez ce qu’est de la cassonade. (D’eul castonate comme in dit ichi)
  • Vous lavez par terre avec un racleau et une wassingue, et même un locqu’teau.
  • Vous allez acheter l’essence, les cigarettes et la bière en Belgique. Vous en profitez aussi pour vous rendre dans les maisons de tolérance, mais ça, vous ne pouvez pas le dire !
  • Vous dites « mettre la porte contre » et la plupart des gens comprennent.
  • Vous dites marcher à pied de chaussettes, ou être à pieds décaus
  • Vous ne prenez pas les baraques à frites pour des gens du voyage.
  • Il drache… vous sortez couvert, surtout shi ch’est à l’délaque.
  • Vous devez prétexter habiter dans un igloo et porter des peaux de bêtes pour plaire à vos connaissances parisiennes.
  • Vous réalisez que Bruxelles est vachement mieux que Paris.
  • A chaque fois que vous partez en vacances vous trouvez qu’il fait bon.
  • La chanson d’Alain Souchon « le baiser » vous rappelle vos aventures à Bray-Dunes.
  • Vous ne confondez pas la voix du Nord avec une ligne de train.
  • Vous n’avez jamais prétexté une grève des conducteurs de métro quand vous arrivez en retard au boulot : vous dites j’ai été farcé.
  • La définition du mot froid vous semble vraiment différente dans le sud.
  • Vous regardez « A s’barraque » de Dany Boon sans les sous-titres.
  • Vos doigts sentent la moule le premier week-end de septembre.
  • La pluie ne vous empêche pas de sortir.
  • Les frites avec de la mayonnaise, des pikels, du picallili et du vinaigre ça vous parait normal.
  • Dès le moindre rayon de soleil, vous vous mettez en terrasses (même en plein hiver) pour prendre une mousse.
  • Vous dîtes « s’il vous plaît » en tendant la monnaie pour payer vos achats.
  • Pour vous, le gris est une couleur.
  • Vous savez prononcer potjevlesch (mais vous ne savez peut-être pas l’écrire).
  • Vous trouvez le clapotis de la pluie romantique.
  • Une semaine sans patate c’est impossible !
  • Pour vous, le carnaval à ne surtout pas manquer, ce n’est ni Rio ni Nice mais celui de Dunkerque.
  • La phrase « je t’appelle et je te dirai quoi » n’est pas pour vous une bizarrerie mais un apport futur d’information.
  • Si on vous dit « in n’sait quoi », vous savez qu’est-ce que ça veut dire.
  • Ramone par chi, ramone par là, vous savez que ça n’a rien avoir avec le conduit de fumée de la cuisinière.
  • Pour vous les ratons sont d’ici et pas du Nord d’un autre pays.
  • Quand on vous cherche, vous dites « té vas print su t’gamelle », « Tu va avoir sur t’grognon » ou bien « té vas mouquer rouche »! C’est quand même plus délicat que l’expression parisienne  » je vais te casser la gueule ».
  • Un double pronom en sujet n’est pas un pléonasme, mais une apostrophe soutenue quand on dit « Mi, j’te l’dit » ou « Ti, tu l’sais point »
  • La locution « pour+ pronom+infinitif » est totalement correct: « Je prend une bière pour moi boire »

Voilà un petit message en provenance de mon père, un peu modifier 😉

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Eul parlache dech’Nord.

  1. viens de lire ton message, non t’avais pas souhaiter, mais pas grave, je ne l’avais pas fait non plus, quelques tracas dans la famille avec ma mère et une tante âgée donc suis peu sur PC,
    mais je te souhaite une bonne année, qu’elle te soit douce, sereine et prospère et trouve toi un grand amour.
    bonne fin d’après midi
    plein de bisous
    Mamie Mandrine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s